EMAIL Imprimer

Rechercher un Concert

Evénement 

Titre:
The English Seminar Choir
Quand:
16.09.2012 17.00 heures
Où:
Temple Saint-Jean de Mulhouse - MULHOUSE
Catégorie:
Concert vocal (sans orgue)

Description

The English Seminar Choir a été fondé en 1989 par Allan Turner, ancien professeur à l'Université de Bâle. Grâce à sa profonde connaissance du répertoire choral anglais, le chœur a prospéré et s'est développé pour devenir une partie intégrante du English Seminar. Actuellement sous la direction de Christine Archer, le chœur continue d'offrir au public de Bâle une grande variété de musique chorale en langue anglaise (et américaine). Au répertoire de ces dernières années figurent des chansons folkloriques venant des îles britanniques et des États-Unis, des madrigaux, du jazz et du swing avec petit ensemble instrumental, des thèmes de comédies musicales, les "Rollicking Songs of the Renaissance and Restoration", «Le Messie» de Haendel et « La Musique des Romantiques ». Et pour finir,  on peut citer les concerts annuels de Noël avec leurs chants traditionnels ou non entrecoupés de  lectures.

Tarifs

Entrée libre

Lieu

Temple Saint-Jean de MulhouseCarte
Lieu:
Temple Saint-Jean de Mulhouse
Route/rue:
rue de la synagogue
Code postal:
68100
Localité/ville:
MULHOUSE
Pays:
Pays: fr

Description

•  Le Temple réformé St-Jean de Mulhouse: cet édifice date de 1836 à 1856. Il eut deux architectes: Jean-Charles Dufau et Jean-Baptiste Schacre. La paroisse réformée française existait depuis 1661 et était logée dans l'ancienne église franciscaine. Après le Concordat, elle dut restituer ce lieu de culte aux catholiques. C'est alors que le Temple St-Jean fut construit en deux étapes (d'abord de 1831 à 1836, puis des retouches furent faites en 1856 par l'architecte Schacre).


•  Les orgues: c'est bien sûr l'instrument exceptionnel et unique que recèle ce Temple St-Jean qui attire un grand nombre d'amateurs de l'art de la facture d'orgues en Alsace. Une fois de plus, c'est l'excellent site Internet consacré aux orgues en Alsace qui nous renseigne. Nous résumons les propos de ce site:

" L'orgue que l'on admire au Temple St-Jean de Mulhouse est de Jean-André Silbermann. Il fut débuté en novembre 1765 pour être terminé vers le mois de mai 1766. Cet orgue était un chef-d'oeuvre accompli de la facture alsacienne Silbermann. On note des entretiens de l'instrument en 1822 et en 1830. Le Temple fut supprimé vers 1860. L'édifice de remplacement devait être l'église réformée St-Etienne, une église au style complexe, néogothique, avec éléments rappelant parfois la Renaissance (mais avec de très beaux vitraux). L'orgue de l'église réformée St-Etienne allait être un grand instrument du facteur allemand Walcker (cet orgue était démonté et en restauration en juin 2008, lors de notre passage, mais il existe toujours et reviendra). Du côté catholique, on construisit un vaste édifice néogothique, aux dimensions d'une véritable cathédrale: l'église catholique St-Etienne qui devait recevoir un grand orgue Cavaillé-Coll (nous avons pu le photographier en juin 2008). Que devint notre si beau Silbermann du Temple St-Jean ? Il fut démonté en 1858 et entreposé dans les combles de l'église réformée St-Jean (10 ans de stockage). En 1867, on décida de remonter le Silbermann, mais en confiant le travail à un facteur plutôt incompétent (un nommé Froehlich). Il y effectua des transformations malheureuses et défigura en partie le buffet. En 1877, c'est la manufacture Walcker qui y travaille à son tour. Et en 1886, voici la mise en place d'une traction pneumatique par Dalstein-Haerpfer. D'après le rédacteur du site sur les orgues en Alsace, en 1886, il ne restait qu'un SEUL tuyau de Silbermann dans l'orgue ! En 1910, on note une nouvelle intervention de Walcker. En 1972, le génial facteur alsacien Alfred Kern reconstruit entièrement l'orgue du Temple St-Jean de Mulhouse, avec sa composition d'origine. Il utilise tous les éléments historiques à disposition. Il plaça l'orgue non pas sur une tribune (trop haute pour permettre de loger l'entier du buffet Silbermann), mais sur un piédestal moins élevé, permettant de loger tout le buffet Silbermann. Ceci a le mérite de mettre ce merveilleux instrument pratiquement à la portée de main de l'observateur, ce qui fait la grande joie du photographe. Grâce au talent d'un facteur alsacien renommé, le grand Silbermann du Temple St-Jean revit pour la grande joie des mélomanes ".


•  Composition de l'orgue J. A. Silbermann - Kern de l'église réformée St-Jean de Mulhouse:

Clavier 1 (Positif de dos, 51 notes): Bourdon 8', Prestant 4', Nasard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Fourniture 3r, Cromorne 8'.

Clavier 2 (Grand-Orgue, 51 notes): Bourdon 16', Montre 8', Bourdon 8', Prestant 4', Nasard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Sifflet 1' (Basse et Dessus), Cornet 5r (Dessus), Fourniture 3r, Cymbale 2r, Trompette 8' (Basse et Dessus), Voix Humaine 8'.

Clavier d'Echo (27 notes, clavier 3): Bourdon 8', Prestant 4', Nasard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Flageolet 1'.

Pédalier (27 marches): Soubasse 16', Octavebasse 8', Prestant 4', Bombarde 16', Trompette 8'.

Accouplements: I/II à tiroir, I/P. Diapason: environ 3/4 de ton au-dessous du La à 440 Hz. Mécanique suspendue pour les claviers et à balanciers au Pédalier. Sommiers à gravures. Il existe un Tremblant doux agissant à la fois sur le Grand-Orgue et sur l'Echo.


Facebook  Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine